Du bus à la minivan

 

Comme vous le saviez déjà si vous m'avez un peu suivie, je n'ai plus mon bus car je l'ai laissé au Texas en janvier passé. J'ai choisi de le laisser derrière ainsi que bien du matériel que je possédais, car je trouvais qu'il s'agissait d'un gouffre à dollars (mécanique et essence combinés). Après un petit moment de transition, dont 2 mois et demi en appartement à Montréal, cela fait maintenant 2 mois que je vis à plein temps dans ma Dodge Grand Caravan. Est-ce que je peux y vivre de la même manière que dans mon bus ou encore dans une maison? Bien-sûr que non. Cette minivan n'a rien à voir, du moins pour l'instant, avec une minimaison. Il s'agit plutôt d'un toit pour dormir, et combler les quelques besoins de base, et surtout, elle me sert à me déplacer et à étancher ma soif de liberté. Je ne l'ai pas encore aménagée de façon optimale, c'est-à-dire que je n'ai pas fabriqué de meubles, je n'ai pas retiré tous les bancs du Stow&Go pour me faire plus de place de rangement, je n'ai pas encore de réfrigérateur ni d'énergie électrique. Je vis très simplement, et j'utilise les ressources de mon environnement à son maximum. Comme je travaillais tous les jours de la semaine, je pouvais utiliser les réfrigérateurs de mes lieux de suppléance pour recongeler ma bouteille de glace pour passer la nuit, je cuisinais peu, et je me suis souvent fait de belles salades sur l'heure du dîner. J'ai acheté ma nourriture en plus petite quantité, j'ai donc fait les allées des épiceries beaucoup plus souvent que lorsque je le faisais avec mon bus à coup de 2 semaines. J'ai gardé ça bien simple, car je voulais vivre un peu dedans pour avoir le feeling avant de m'embarquer dans une conversion qui ne me conviendrait pas. Pour ce qui est des besoins concernant le lavage, bien, ça c'est comme dans l'autobus, ça ne change pas, et je continue d'être choyée par des amis hors pair qui me prêtent leurs commodités comme la douche, la laveuse, et la sécheuse. Je vais en profiter pour les remercier encore ici s'ils me lisent. Merci les amis d'être dans ma vie!

Ceci m'amène à vous parler de l'hospitalité des gens. Les gens que je croise sont vraiment généreux et accueillants. Les «tu peux venir chez moi prendre une douche» et «viens faire du lavage» ont été fréquents. J'ai même eu la chance de me faire prêter la maison ou l'appartement d'amis pendant leur absence. Je suis toujours touchée par cette confiance et cette ouverture que les gens m'accordent. En échange, je m'assure de ne pas être trop demandante, être reconnaissante, et rendre service si possible. Habituellement, il y a toujours moyen de faire un brin de vaisselle par-ci ou d'aider dans une tâche ménagère par-là. La clé est de tenter d'être à l'écoute des besoins de notre hôte pour être en mesure de trouver ce qui pourrait les aider. 

C'est spécial d'entrer dans le quotidien des gens, et de voir leur manière de vivre. Je me sens comme une sociologue qui fait une étude terrain sur les diverses façons de vivre. Bien que la plupart des gens n'a pas un mode de vie bien différent les uns des autres, je peux déceler les attachements des uns, les valeurs des autres, les activités importantes de leur vie, etc. Souvent, le fait d'entrer dans l'intimité de mes amis me conforte dans mon choix de mode de vie. Ça confirme en moi que je ne veux pas de gazon à tondre, je ne veux pas de 2 salles de bain à laver, et je ne veux pas trop d'espace à chauffer l'hiver. J'aime réellement la simplicité et les petits espaces de vie. J'aime aussi avoir tout ce temps pour ce qui est important dans ma vie, soit être souvent avec ceux que j'aime, et m'accorder du temps personnel régulièrement. Je n'ai pas d'enfants, ça simplifie grandement les choses pour cela, bien que je ne crois pas qu'avoir des enfants constitue un frein à ce mode de vie. J'ai vu plusieurs familles le faire, dont des mères monoparentales, et elles ont simplement fait le choix de s'organiser en ce sens. Les possibilités sont multiples, et ça reste très accessible, à condition peut-être d'épurer ses besoins et conceptions face à la vie, et de le vouloir vraiment.

Pour en revenir à mon changement de maisonnette sur roues, je dois dire que mon niveau d'inquiétude a diminué, même s'il est encore présent parfois. J'ai moins peur en tous cas des coûts de réparation éventuels, et des difficulté à trouver les mécaniciens qui veulent travailler sur mon véhicule. Je sais que cette marque est partout et que les pièces ne sont pas trop chères. Aussi, je passe tellement incognito! Je crois que c'est ce que j'apprécie le plus. Avant, tous les yeux se tournaient vers l'autobus en ville, et maintenant, plus personne ne regarde. Je suis dans une voiture comme les autres et extrêmement commune. J'aime bien, car ça me fait sentir plus en sécurité lorsque je dors puisque personne ne se doute qu'il y a quelqu'un là-dedans la nuit, du moins en ville.

En bref, je continue d'aimer ce mode de vie bien qu'elle comporte ses défis. Mais quel mode de vie n'en comporte pas de toutes façons, hein? 

Les plans pour cet été seront de me promener un peu partout dans ma belle province du Québec, ce qui devrait être assez agréable. Si vous souhaitez me suivre en images, vous pouvez visiter mon compte Instagram qui porte le même nom que ce blogue. 

Ah, et j'ai oublié de dire qu'aujourd'hui je fête mes 2 ans de vie nomade! 

Bon été à vous!

La fille qui va... se promener en Dodgefalia


Commentaires

  1. Salut... j'apprécie te lire sur tes exploits empreints de liberté... si jamais tu passes par St-Jean Port-Joli tu peux me contacter... j"ai un bel emplacement à t'offrir dans mon jardin (eau/élect/wifi)
    Michelyne

    RépondreEffacer
  2. Grand besoin de liberté moi aussi. J'ai vendu ma maison en 2020, la pandémie et un problème de santé m'auront convaincue de rester au Québec plutôt que de partir en moto vers la Californie. J'ai ajouté une petite van à ma flotte pour traîner la moto, les aventures sont repoussées à plus tard.
    Si ça te tente un de ces quatre pour jaser live devant un café (ou une bière), fais-moi signe. Je suis JOSEE on the GO sur Facebook et Instagram, et peu loquace ces jours-ci sur mon site. Ça me fera plaisir!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci, c'est gentil! Je me suis abonnée en retour à ton Instagram. Au plaisir!

      Effacer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés